La station d’alerte

Dans la station d’alerte, il y a 3 systèmes pour détecter une pollutions:
          – Un boudin qui sert à aspirer les hydrocarbures (essence, fioul…)
          – Trois bouées qui analysent la qualité de l’eau.
          – Les gymnotes servent à détecter une pollution  : ils peuvent mettre entre 2 et 45 min pour signaler une pollution, le temps que l’eau traverse le bassain tampon de 75m. Si les gymnotes détectent une pollution alors le bassin tampon se ferme automatiquement en retenant l’eau polluée.

On peut y voir le boudin (en haut) et deux des trois bouées (en bas).

Les gymnotes

Les gymnotes sont des poissons électriques qui détectent la pollution de l’eau. Ils donnent un signal très fort pour dire si l’eau est polluée.

Poisson électrique qui grâce à leur nageoire ventrale peut nager verticalement et qui peut reculer.

Que se passe-t-il si les gymnotes détectent une pollution?
Ils ont entre deux et quarante cinq minutes pour détecter une pollution. S’ils

détectent une pollution, le captage de l’eau s’arrête et le bassin tampon stocke l’eau puis la rejette dans la Nive.
Ils signalent une pollution en envoyant un signal électrique plus fort que d’habitude car ils sont stressés par la pollution.

D’où viennent les gymnotes?
Les gymnotes viennent d’Amérique du sud. Ils vivent dans des eaux tièdes (23°).

 

Jeu Glob’Eau : le jeu des 4 planètes

Chaque groupe a un défi : récupérer un verre d’eau propre.
Seulement, chaque planète rencontre une difficulté :
           – planète 1 : l’eau est salée
           – planète 2 : l’eau est glacée
           – planète 3 : l’eau est sale
           – planète 4 : l’eau est souterraine

Heureusement, les explorateurs ont à leur disposition des cartes pour les aider à réaliser leur expérience mais à chaque groupe de retrouver celle qui lui correspond !

Planète 1 : l’eau salée

L’eau de notre planète est salée. On s’est demandé comment faire pour enlever le sel : la carte nous a aidé à comprendre.

Voici les différentes étapes pour désaler de l’eau :
1. On a d’abord chauffé l’eau salée avec une bouilloire.
2. On a mis un film sur le bol d’eau chaude.
3. La vapeur d’eau est bloquée par le film et se condense.
4. Avec des cailloux et un petit bol, on récupère la vapeur d’eau qui s’est condensée.

Le sel est trop lourd pour s’évaporer donc la vapeur d’eau récupérée est désalée.

Ce qu’on a retenu :
On ne peut pas boire de l’eau salée car le sel déshydrate notre corps, l’assèche.
Le sel contenu dans l’eau ne peut pas s’évaporer.
Désaler de l’eau coûte très cher. Seuls pays très riches peuvent le faire.

Planète 2 : l’eau glacée

L’eau de notre planète est glacée. Il faut donc réussir à la réchauffer pour qu’elle redevienne liquide pour pouvoir l’exploiter.
Nous avons tenté différentes expériences.

Expérience 1
La loupe réfléchit les rayons du soleil sur la bouteille d’eau glacée. La glace
fond trop lentement .

Expérience 2 :
Nous avons fait un trou dans la bouteille d’eau avec une vrille et on a récupéré l’eau avec un verre. Avec la pression ça a formé un gyser.


Expérience 3:
On a mis l’eau et les glaçons dans la bouilloire. On l’a mise à chauffer. Après, tout avait fondu.

Expérience 4:
On a filtré l’eau pour la rendre propre.

Ce qu’on a retenu :
Certains pays situés près ou dans le cercle polaire se retrouve confrontés à cette situation. Ils utilisent l’eau des glaciers, des icebergs.
L’eau glacée est généralement propre.

Planète 3 : l’eau sale

L’eau de notre planète est sale (feuilles, bâtons, caillous, boue…). 

Nous avons tenté de la nettoyer mais au final l’eau n’était pas vraiment propre.

Voici notre expérience :
 

Ce que nous avons retenu :
Dans le monde, des gens n’ont pas accès à l’eau potable et sont obligés de la boire sale. Cela cause beaucoup de malades et de morts à cause de la terre et surtout des bactéries contenues dans l’eau sale.

 

Planète 4 : l’eau souterraine

L’eau de notre planète est souteraine donc pour l’exploiter nous avons dû réaliser les étapes suivantes.

1) On a percé la bouteille avec la vrille : forage.

2) On a mis un tuyau dans la bouteille pour que l’ eau atterrisse dans le gobelet.

3) On a appuyé sur la bouteille pour que l’ eau sorte : pompage.

4) On a filtré l’eau avec du papier absorbant.

Ce que nous avons retenu :
L’eau souterraine vient des nappes phréatiques : l’eau de pluie s’infiltre dans le sol et forme une nappe.
Comme cette eau est filtrée par la terre (sol), elle est moins exposée aux microbes et aux saletés (feuilles…).
Dans les déserts, la seule possiblité de trouver de l’eau est de creuser.

Otsailak 10: Mapa eta maketa

Maketarekin ikasi dugu errekak nola deitzen diren :

Mendian Esterenzubin bada :sorgia.                        

Mendian badira errekañoak.

Jatsu eta Ustaritzen Errobi pasatzen da.

Baionan, Aturri bada. Errobi Aturrin erortzen da

eta Ozeano Atlantikoan isurtzen da.

 

 

URAREN ZIKLO DOMESTIKOA :

Errobiren ura Uztaritzen hartzen da, lantegian garbitzen da. Behar dira zakar handiak errekatik kendu. « Dégrilleur »arekin.

 

 

 

Lantegian heldu delarik urari produktu bat ematen da buztina eta zikinkerien kentzeko.

Produktuak zikinkeriak elkar kolatzen ditu. Kolarekin flokeak elkar lotuz urperatzen dira. Gero urak ez du gehiago flokarik, hain pisuak diren ur azpian erortzen dira.Ondotik, ura filtratzen da hondarean pasatuz.

Gero ura garbia da baina oranidik bakteriak kendu behar dira beste produktuekilan. Ura edangarria denean pizina handi batean atxikitzen da eta hodiekilan etxeetarat ekartzen da.

 

Zergatik ura mugitu behar da?

Ura egoiten bada mugitu gabe algak osatzen dira eta ura ez da on edateko.                             LUCAS

 

 

Otsailak 14 : SMUN bisitatzean

Errobi, « Degrilleur », ponpak, eta arrainak ikusi ditugu Uztaritzen.

Ura, zikinak eta kutsadura burdin sarean egoiten dira eta ura sartzen da. Arrain batzuek kutsadura bada elektrizitatea egiten dute. Zaintzen dituzte arrainak: ez badute egiten « gzzzzitt »  edo « electrizitatea » erran nahi du uran ez dela kutsadurarik! Ura kutsatua bada hemen blokatzen da ura.

Gero, ura ponpan sartzen da, errotan eta hodietan lantegiari ekartzeko.                                                                                                                                                 Clara eta Julien.

SMUN LANTEGIAN:

Smun lantegian liburu bat ukan dugu eta dena esplikatu digute:  toc eta floc « GZZIIIIIIIIIIII »(elektrizitatea egiten dutelarik ura kutsatua dela erran nahi du ).

 

Begiratu ditugu arrainak:

 

 

Gero kanpoan joan gira eta ikusi ditugu filtrazio eta dekantazio pizinak.

Gero, sartu gira eta ultrafiltrazio gela ikusi dugu.

Ultra filtrazioa hodi lodi bat da. Barnean badira lastoak zilo ttipiekin. Uraren mikrobioak lastoaren ziloetan erortzen dira.                                                                                                                                                     Erin

Azkenik, ur garbia pasatzen da hodietan lur azpian eta joaiten da etxeetarat.                                                                                                                                                   Gabriel